Obligation vaccinale pour les soignants : comment la position du gouvernement a évolué au fil des mois

Obligation vaccinale pour les soignants : comment la position du gouvernement a évolué au fil des mois

Le personnel soignant, non-vacciné, sera-t-il obligé de le faire d’ici au mois de septembre prochain ? C’est ce que laisse entendre le gouvernement ces derniers jours, après avoir longtemps misé sur la pédagogie.

Ce jeudi 1er juillet, le gouvernement confie à franceinfo préparer un projet de loi permettant de rendre obligatoire la vaccination contre le Covid-19 pour les soignants. Dans le même temps, le Premier ministre explique dans un courrier adressé aux parlementaires, dont franceinfo a eu connaissance, qu’il souhaitait « que le débat sur l’obligation vaccinale puisse être posé » pour lutter contre la pandémie. Pourtant il y a quelques mois, Emmanuel Macron s’était montré très ferme avec l’obligation vaccinale, en fermant la porte à cette option. Franceinfo revient sur la communication du gouvernement depuis novembre 2020.

Alors que le chef de l’État dévoile un plan d’allègement du confinement, il en profite pour parler de la campagne de vaccination qui doit débuter fin décembre 2020. « Je veux aussi être clair, je ne rendrai pas la vaccination obligatoire », déclare alors le chef de l’État. Il parle ici de la vaccination pour tous les Français et tient alors une position tranchée et pour cause. En novembre 2020, l’exécutif manquait de recul sur ces vaccins et voulait miser sur la pédagogie plus que sur la coercition.

Ce jour-là, Olivier Véran écrit aux soignants pour les inciter à se faire vacciner : « Je vous le demande, pour vous-même, votre entourage, les Français. Si vous n’êtes pas encore vaccinés, faites-le rapidement. » Depuis le 6 février dernier, la vaccination est ouverte à l’ensemble des professionnels de santé et pourtant 40% des soignants en Ehpad seulement sont vaccinés et 30% parmi tout le personnel soignant, indique le ministre de la Santé dans sa lettre. Olivier Véran est encore dans le dialogue et incite seulement les soignants à se faire vacciner, mais ce même jour, il laisse planer le doute sur une possible obligation vaccinale sur RMC.

Actualité